Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 15:00

Banksy-No-Ball-Games-Melbourne-.jpg

 

J’adore Banksy et son regard insolent sur le paysage urbain. Il nous oblige à y réfléchir aussi et à voir notre ville comme un grand terrain de jeu. Le gros défaut de Bansky ? Ces œuvres font partie intégrante de la rue et on ne peut donc pas avoir un Banksy chez soi.  Qu’à cela ne tienne, certains y sont allés à la meuleuse ! L’œuvre «No Ball Games» avait été découpé de son mur à Gloucester Gardens (Londres) en 2007 et s’est retrouvé ensuite en vente sur ebay pour £20000. La chaine hôtelière australienne de luxe, Art Series Hotels, qui comme son nom l’indique est décorée d’œuvres d’arts, se l’est procurée. Et l’Art Series Hotel de Melbourne propose désormais à ses clients de le voler à leur tour ! Sans meuleuse cette fois-ci !

 

voler-Bansky-Art-Serie-Hotel-jeu.jpg
Une opération marketing de génie ! D’une part on peut gagner une œuvre d’art d’une valeur estimée à 15 000 dollars, d’autre part les règles du jeu sont simples : Trouvez l'œuvre et essayez de la voler. Si vous n'êtes pas pris, elle est à vous. Si vous êtes pris, elle retourne sur le mur. Comme l’indique la chaine australienne, le vol d’œuvre d’art fait partie intégrante de l’Histoire de l’Art. Et ils sont fiers de rappeler que Melbourne s’inscrit dans cette tradition où un tableau de Picasso, Femme en pleurs, fut volé à la National Gallery of Victoria en 1986. Pour faire revivre cette joyeuse tradition de cambrioleurs, l’hôtel propose donc d’exposer l’œuvre du 15 décembre au 15 janvier et de laisser sa chance à ses clients en manque de sensations fortes ! On prend sa cagoule et ses gants noirs et on file à Melbourne ?

 

voler-Banksy-Art-Series-Hotel-Melbourne.jpg


PS : Hey, Banksy tu as vu la clause 10 des règles du jeu ? Si tu le voles, c’est un peu de la triche...

Repost 0
Published by Neïla - dans marketing
commenter cet article
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 10:30

Patrick-Jouin-for-GH-Mumm-bag.jpgOn reste dans le thème des festivités de Noël avec la présentation de  l’association entre le designer français Patrick Jouin et la célèbre maison G.H. MUMM.

 

Pour les fêtes, ils nous proposent une bouteille de champagne lovée dans un étui isotherme, qui ressemble plus à un douillet petit manteau. On aurait presque envie, nous aussi, d’être emmitouflé dedans. S’il ne conservait pas le froid durant 2 heures, on pourrait se blottir dans ce « Cordon Rouge Bag by Patrick Jouin » en cuir de veau blanc doublé d’alcantara, avec son cordon en peau d’autruche rouge. La bouteille risque fort d’être mieux habillée que nous ce soir-là ! Et au cas où on avait peur de ne pas faire assez impression, le coffret de bois blanc laqué, comprend aussi un sabre à champagne dans les mêmes tons. Celui qui se sentira d’humeur à sabrer aura en main une garde en cuir rouge assorti qui fera son petit effet. Un joli petit bijou en édition limité à 77 exemplaires qui ne peut que promettre de belles fêtes pour les 77 heureux chanceux qui l’auront sur leur table. 

G_H_MUMM_FRESH_CORDON_ROUGE.jpg

Et pour ceux, plus nombreux, qui n’auront pas la chance d’avoir la bouteille MUMM collector, ils pourront déprimer devant la télévision en pleurant sur leur sort en mangeant du Nutella, mais attention ! On l’étalera avec le Tarti'Nutella designé Patrick Jouin pour Ferrero en 2003 ! tarti-nutella-patrick-jouin-ferrero.jpg

Repost 0
Published by Neïla - dans marketing
commenter cet article
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 23:47

prunes.pngAutomobiliste, tu dois le savoir, depuis le 1er août l’amende de stationnement est passée de 11 à 17 euros, mais ce que tu ne sais peut-être pas c’est que les prunes ont trouvé une solution à ta prune. Et ce n’est pas mon jeu de mot qui est pourri, c’est celui de l’association des producteurs de prunes ! Et l'image ci-jointe prouve qu'ils ne craignent pas l'humour douteux. En effet sur le site http://laprune.org/, le site de la prune (fallait y penser !), on te propose de te faire rembourser ta prune ! C’est une action marketing comme une autre, fallait y penser ! Il faut répondre à un questionnaire, et avec un peu de chance, tu feras partie des 3 heureux élus par jour qui se verront offrir 17€ !

 

Personnellement je trouve l’idée bonne pour faire parler de soi, en effet c’est une très bonne utilisation d’un évènement médiatisé et qui a été contesté par beaucoup. Mais quand même, aider les gens qui ne respectent pas le code de la route, le bon sens du « vivre ensemble »…  Je n’adhère pas tellement ! Il doit bien exister d'autres moyens de faire parler de soi en étant moins populiste.

Repost 0
Published by Neïla - dans marketing
commenter cet article
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 10:08

Le street marketing vous connaissez ? C’est quand une marque investit la rue pour faire parler d’elle. C’est à la mode, c’est innovant, c’est cool et tout le monde s’y met. Et si une banque de sperme s’y mettait ça donnerait quoi ?

 

street marketing


Ce super vélo en forme de spermatozoïde, facile à gare et à manier : 2,9 mètres de long et 50kg, quand même ! La "tête" est un compartiment réfrigéré qui contient du sperme. Le but n’est pas seulement de transporter écologiquement du sperme (mais de où à où ?) mais aussi d’attirer de nouveaux donneurs. La banque danoise Nordisk Cryobank devrait savoir qu'utiliser le "truc" marketing du moment à toutes les sauces, ça ne marche pas toujours !

Repost 0
Published by Neïla - dans marketing
commenter cet article
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 18:05

SqHZoTWKZc5o658pKo7vnyUH 500Ah ! Tout le monde en parle, tout le monde en parle, et moi aussi je m’y mets ! Juste une petite note pour moi aussi ajouter ma pierre à la longue liste des articles au sujet du « mariage du siècle » de William et Kate Middleton. Bon déjà pour dire qu’il suffit de le nommer ainsi pour qu’il le devienne ! On est en 2011, alors supposer qu’il n’y aura plus aucune histoire d’amour qui fera rêver – si jamais celle-là nous faisait rêver – pendant 90 ans… En fait, c’est d’une tristesse ! Mais je parie que dans moins de 5 ans, deux stars/peoples se marieront et que l’expression ressortira !

 

tasse mariage K&Will


En fait je voulais écrire un article parce que je voulais montrer cette tasse. Parce que ce qui m’a fait le plus rigoler ces derniers temps, c’est tous ces journalistes, ces commentateurs qui parlaient pendant des heures de tous les détails des préparatifs du mariage, du suspens autour de la robe, de tous les produits dérivés, etc. pour conclure leurs chroniques par le fait que 70% des Britanniques se déclarent indifférent au mariage. Ah bon ? Alors, faisons des produits dérivés pour cette grande majorité des Britanniques ! Et hop une tasse pour dire « je m’en fou », un sac (ci-dessous) pour dire que ça me fait gerber. Et finalement 100% des Britanniques auront un souvenir de l’évènement !


Parce que, non, on ne peut pas être indifférent à un évènement labélisé « du siècle » !

 

williambag

Repost 0
Published by Neïla - dans marketing
commenter cet article
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 10:10

lacoste-no-regrets_080521_ssh.jpgJ’ai toujours trouvé les personnes ressemblant à des panneaux publicitaires ambulants assez ridicules, et une étude vient de les venger ! Ça m’apprendra !  Ben oui, acheter une marque car on fait confiance à sa qualité, sa créativité, son prix, son histoire, etc. ce serait bidon. Il faut acheter de la marque et que ça se voit ! Car, selon une étude révélée par le très sérieux The Economist, porter une marque, et ce de façon visible (autrement ça ne marche pas !), change considérablement la perception que les autres ont de nous.

 

Pour résumer, l’étude de Rob Nelissen et Marijn Meijers de la Tilburg University (Pays-Bas) consistait à habiller des personnes avec des habits de marque et des habits identiques mais sans marque visible, pour ensuite comparer l’attitude des personnes dans différentes situations. Parmi ces expériences,  ils ont demandés à des volontaires de regarder une des deux vidéos d’un même homme postulant pour un emploi. Dans la première il portait une chemise de marque (avec logo visible genre Tommy Hilfiger ou Lacoste) et dans l’autre non. L’homme avait plus de chance d’être considéré comme adéquat pour le poste lorsqu’il portait une marque. Pire, on lui estimait un salaire 9% supérieur ! C’est tout de même bon à savoir ! Porter une marque fonctionne également lorsqu’on veut réaliser un sondage dans la rue : 52% des personnes ont bien voulu y répondre les jours où le sondeur portait une marque, contre 13% les jours sans; de même lorsqu’on demande aux personnes de faire un don, etc. Bref, ils ont essayé toutes les situations où on doit inspirer confiance, et être « marqué » est toujours un avantage. Et merde, toute ma garde-robe est à refaire ! Cette étude a dû faire bondir de joie tous les markteurs !

 

Une des explications données à ces résultats est que les logos seraient l’équivalent de la queue pour les paons. L’homme aussi a besoin de son signe extérieur de « bonne santé ». Ceci dit, l'homme a un avantage considérable sur le paon : autant un paon doit être jeune et en bonne santé pour avoir de belles couleurs et le poil soyeux, autant l’homme peut acheter une contrefaçon vite fait bien fait  avant d’aller réclamer son augmentation de 9% sur son salaire ! A noter avant d’aller faire sa réclamation : cette étude a eu lieu au Pays-Bas, et il faudrait vérifier si ces chiffres sont valable en France.

Pour ce qui est de la marque vecteur de sélection naturelle, tout comme la queue du paon, l'article prédit une adaptation de l'oeil aux contrefaçons. Bientôt, on ne pourra plus se faire une vieille coloration et espérer que ça passe !

Repost 0
Published by Neïla - dans marketing
commenter cet article
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 22:15

indexParmi toutes ces mauvaises nouvelles - «de la catastrophe nucléaire de trop» au «symptôme Marine Le Pen» - le Courrier International de la semaine dernière (oui, j’ai du retard) cachait dans ses pages, une bien bonne nouvelle : Un contraceptif masculin extrait d’une plante. Je ne sais pas trop encore dans quelle catégorie je classerai cet article : "Youhou!" ou marketing…

Alors pourquoi "Youhou!" ? Tout d’abord parce que c’est un exploit. L’homme produit 30 millions de spermatozoïdes par jour, tandis que la femme fait un ovule par mois, gérer tout ça est donc plus compliqué. Ceci explique aussi pourquoi les hommes sont plus lents, ben oui, ça fatigue toute cette production ! Et surtout le gros problème était qu’intervenir sur la testostérone impliquait intervenir sur la pilosité, la musculature, etc. de l’homme et donc, en plus, de devenir infertile, Monsieur perdait toute sa virilité. Ballot ! Cette fois-ci ce serait différent, car le principal actif inhiberait la hyaluronidase, une enzyme qui est secrétée par les spermatozoïdes. Cette enzyme intervient lorsque le spermatozoïde entre en contact avec l’ovule, en l’aidant à dissoudre la paroi. Donc sans hyaluronidase pas de fécondation possible ! Youhou !

Et les questions marketing sont nombreuses concernant ce futur produit. Tout d’abord,  ce qui m’a plu dans cet article, c’est la mise en avant du principe très nature/bio/tradition de ce futur médicament. En effet, le chercheur indonésien à l’origine de cette découverte s’est inspiré de la pharmacopée traditionnelle de plusieurs ethnies papoues. Car pour la petite histoire, dans certaines ethnies ils autorisent le mariage même si la dot n’est pas complète, mais à la condition que le mari ne mette pas enceinte sa femme. Cette interdiction a tout naturellement amené à la découverte d’un contraceptif ! En attendant que la dot requise soit rassemblée le papa papoue mâche des feuilles de gendarusse. Et cela peut donc laisser présumer une forme alternative à la pilule, disons un chewing-gum contraceptif goût menthol que Monsieur serait moins susceptible d’oublier. Je suppose que les pharmacies et le public préfèrera un produit qui fasse un peu plus «scientifique» et médicamenteux et donc que ce sera sous forme de pilule. C’est dommage car on perdra le côté très «nature» qui est pourtant très à la mode et aurait pu faire un bon argument de vente. A côté la pilule féminine fait un peu peur, on sait moins comment ça fonctionne, on ne connait pas tellement les effets à  long terme car aucune ethnie papoue n’en consomme depuis des siècles… Une petite tisane de gendarusse tous les matins pour ces Messieurs ?

Ensuite ce qui m’intriguerait pas mal, ce serait de savoir qui serait à l’origine de l’achat ? La femme qui pousse son homme à prendre, enfin, en main la lourde tâche de penser quotidiennement à la contraception ? Ou est-ce que ce serait l’homme tout content de pouvoir, enfin, être sure qu’il n’aura pas de «bébé dans le dos» ? Et puis, comment les femmes vivront-elles de ne plus être les seules détentrices de ce pouvoir ? La pilule contraceptive avait été une revendication féminine qui inquiétait les hommes et qui a pris du temps avant d’être légalisé ; la contraception masculine pourrait, elle aussi, susciter des questions. Comment être sûr que Monsieur a effectivement arrêté son moyen de contraception lorsqu’on essaye de faire un enfant ? Si ce moyen de contraception devait être commercialisé, je demanderai à mon Homme de le prendre, mais je pense que malgré tout je n’arrêterai pas de prendre ma pilule. Et de Le remercier de la confiance qu’il me fait chaque jour ! Et de prévoir l’engueulade qu’il y aura quand il se rendra compte que je ne lui fais pas aussi confiance ! Mais si par malheur j’oublie un comprimé, ce serait vraiment pratique de se savoir malgré tout protégé ! (RAPPEL : le seul moyen d’éviter les maladies sexuellement transmissibles est le préservatif, avec la pilule on est seulement protégé des bébés !).  La question serait alors de savoir au bout de combien de temps ce serait efficace, étant donné qu’ils n’ont pas de réel cycle. Et je verrai bien la contraception masculine comme un moyen de palier aux oublies de sa copine.

Repost 0
Published by Neïla - dans marketing
commenter cet article
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 10:00

Sur le site des journées mondiales, on peut trouver tout plein de « journée » dont on ignorait même l’existence ! Certaines semblent bien utiles comme la Journée Mondiale du Sommeil qui aura lieu très prochainement (le vendredi 18 mars). Et il serait bien de fêter cette journée dignement ! Ou des plus sérieuses comme la Journée Mondiale des Orphelins du Sida qui aura lieu le 7 mai. Et puis il y en a d’autres comme la journée du pied, le 18 mai, qu’on ne saura pas trop comment célébrer ! Mais on trouvera bien en temps voulu ! L’avantage de toutes ces journées c’est que ça permet de trouver de bonnes petites idées d’articles ! Ainsi le 25 mars, obligé, j’écrirai un article, car ce sera la Journée de la Procrastination. Autant dire que j’aurai plein de choses à dire sur le sujet ! Et d’ailleurs je fêterai certainement cette journée en remettant au 26 la rédaction de mon article… ou au 27, oh et puis, il est trop tard maintenant ce sera pour le 25 de l’année suivante ! Ben oui, si j’épuise toutes les « journées » cette année, je ne me laisse plus rien pour l’année suivante. En s’imaginant que je tienne ce blog pendant aussi longtemps, bien sûr !

 

Alors pourquoi fêter la Journée Internationale des Droits des Consommateurs aujourd’hui ?

 

Le site ImageGen.ashx.jpg  nous indique que, depuis 1983, l’Association Internationale des Consommateurs «Consumers international»    célèbre cette journée le 15 mars. Car le 15 mars 1962 J.F. Kennedy prononça devant le congrès Américain un discours énonçant les 4 droits fondamentaux du consommateur :

- Droit à la sécurité

- Droit à l'information

- Droit de choisir

- Droit d'être entendu

 C’était la 1ère fois qu’un politicien formulait les besoins de cette catégorie de la population, dont tout le monde fait partie…. Depuis,  les points fondamentaux se sont développés et l’association en présente 8 qui sont :

 

- Le droit à la satisfaction des besoins essentiels. Ça semble très « socialiste » pour un groupe Américain ! Il s’agit ici d’avoir accès à des produits de base, des « biens et services essentiels » (essential goods and services), soit de la nourriture satisfaisante, des habits, un abri, des soins de santé (health care, mais dis donc !), l’éducation, des services publiques, l’eau, ainsi que des installations sanitaires. Ce 1er point semble plus un manifeste pour une qualité de vie décente et un Etat responsable qu’un point en faveur des consommateurs. Se pose la question : une personne qui s’est fait expulser, peut-elle défendre le droit à avoir un toit grâce aux droits des consommateurs ?

- Le droit à la sécurité. Et oui on remonte la pyramide de Maslow gentiment ! Ce droit comprend le droit d’être protéger contre certains produits, processus de production ou services qui pourraient nuire à la santé ou à la vie. Cela me donnerait envie de soulever la question des OGM ou de l’aspartame dont on ne connait pas (encore) les effets sur la santé…

- Le droit d’être informé. Le consommateur doit être informé afin d’avoir tous les éléments pour choisir, et ainsi être protéger contre des publicités mensongères ou malhonnêtes. Ce droit est sujet à des controverses comme le débat lorsqu’il a été autorisé d’inclure des graisses végétales dans le chocolat, car l’appellation "chocolat" imposait l’utilisation du beurre de cacao dans la composition comme seule source de graisse. Débat que j'ai beaucoup suivi ! Il est désormais plus difficile de savoir si on mange du "vrai chocolat" ou du faux (c'est à dire avec d'autres graisses que le  beurre de cacao).

- Le droit de choisir. Le consommateur doit pouvoir  choisir parmi une gamme de produits et de services qui lui sont offert lui permettant ainsi d’avoir des prix compétitifs et l’assurance d’une qualité satisfaisante. Ce droit se manifeste en grande partie par les lois de la concurrence ou antitrust. Pour information, en France nous sommes défendus par la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes). 

- Le droit d’être écouté (que le site a traduit en français par « le droit d’être représenté », formulation que j’apprécie moins). C’est, donc,  le droit du consommateur d'être représenté dans la réalisation et l’exécution de politiques gouvernementales, ainsi que dans le développement des produits et des services. Avec l’arrivée d'internet ce droit s’est imposé de lui-même, les marques craignant tellement le bad buzz  qu’elles sont toutes ouïe à tout ce qui se dit sur elles. Et ainsi est né le métier de Community Manager ! Et ceci justifie mon choix d’avoir conservé la formulation anglaise « le droit d’être écouté », car désormais les consommateurs n’ont plus besoin d’être représentés pour se faire entendre. Et on dit tous « Vive internet » !

- Le droit à la réclamation et à la compensation. Bon ben pas besoin de détailler à quoi cela correspond car la formulation est claire. Ceci dit, ce droit est aussi important pour les consommateurs qu’un avantage comparatif pour les marques qui mettent en avant leurs garanties produits plus ou moins longues, et autre « satisfait ou remboursé » …

- Le droit à l’éducation. Il s’agit ici du droit d’acquérir les connaissances et capacités nécessaires pour comprendre les informations sur les produits et services, ainsi que d’être au courant des droits fondamentaux des consommateurs et comment les défendre. Je participe donc en partie à cette éducation ! Par contre je ne peux pas vous éduquer sur ce qu’est le « piroctone olamine » dont j’ai apparemment des extraits dans mon shampoing !

- Le droit à un environnement sain. Nous avons donc le droit en tant que consommateurs, mais j’aurai plutôt dit en tant que citoyen, voir Être Humain (majuscules s'il vous plait !), de vivre et de travailler dans un environnement non-menaçant (non-threatening) pour notre bien-être, et celui des générations futures. Consumers International lutte donc pour que les Etats-Unis signe les traités internationaux relatifs à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et à la sauvegarde de la biodiversité.

 

Donc, pour conclure, consommateurs renseignez-vous ! Bientôt je saurai ce qu’est le « piroctone olamine » !

Cet article est bien long, et pourtant j’ai l’impression d’avoir rien mis tellement je me suis perdue dans le site de Consumers International qui aborde vraiment plein de sujets intéressants comme le développement durable, la lutte contre la malbouffe , etc. Pour cette journée l’association a décidé de mettre en avant le droit à des services financiers respectueux et adaptés, ainsi que l’importance d’une meilleure éducation et information dans ce domaine qui a entraîné la crise que nous vivons actuellement. 

 

carousel-logo-pattern.gif

Repost 0
Published by Neïla - dans marketing
commenter cet article
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 21:00

publicite-macdo-au-maroc.JPGJ'étais en vacances à Marrakech, il y maintenant un petit bout de temps. Et non je ne vais pas raconter mes vacances, ce serait passionant, mais bon !

En me promenant, j'ai eu une petite pensée pour ma prof de marketing international en voyant cette superbe publicité pour le 280 ! (en meilleur qualité ici) Et une petite pensée pour José Bové aussi, il s'étoufferait en voyant qu'un sandwich McDo puisse être considérer comme un "délice de France", la tour eiffel faisant foi!

 

Première question que ma prof poserait : cette pub pourrait-elle exister en France ? Non, trois fois non ! Les clichés de la France tels que la tour Eiffel et les couleurs bleu blanc rouge sont trop accentués. Et puis "délice de France" ne passerait pas ! Le but semble ici de montrer 'l'importation " d'une culture ou d'un savoir-faire. Donc pourquoi ce sandwich est-il associé à la France ? Apparement parce qu'il y a du fromage ! Voila donc ce qui nous singulariserait gastronomiquement au Maroc. N'étant pas une fan du McDo, je me suis un peu renseignée. Le 280 recette fromagère existe bien en France. Remarquez que la publicité en France utilise les codes bistrots (écriture à la craie) et donc très "français". Juste une façon plus subtil de le montrer. Ailleurs ce code "menu du jour" n'aurait pas été compris de la même façon. Alors je n'ai pas vraiment la possibilité de vérifier si le produit est exactement le même ou pas dans les deux pays. Le site de McDo au Maroc précise que toutes ses viandes sont Hallal, ce qui en fait déjà une petite différence au niveau de la composition. En France, contrairement à Quick, il n'existe pas de restaurant MacDonald's hallal.

 

Voila c'était ma petite comparaison publicitaire. J'espère pouvoir voyager bien plus souvent, afin d'avoir plein d'exemples ! 

 

mcdo-280-.jpg

Repost 0
Published by Neïla - dans marketing
commenter cet article

Présentation

  • : Neïlazblog
  • Neïlazblog
  • : Le blog de Neïla. http://neilazblog.over-blog.com/pages/Neilaz_--6150567.html
  • Contact

follow me on twitter2

Rechercher