Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 22:15

indexParmi toutes ces mauvaises nouvelles - «de la catastrophe nucléaire de trop» au «symptôme Marine Le Pen» - le Courrier International de la semaine dernière (oui, j’ai du retard) cachait dans ses pages, une bien bonne nouvelle : Un contraceptif masculin extrait d’une plante. Je ne sais pas trop encore dans quelle catégorie je classerai cet article : "Youhou!" ou marketing…

Alors pourquoi "Youhou!" ? Tout d’abord parce que c’est un exploit. L’homme produit 30 millions de spermatozoïdes par jour, tandis que la femme fait un ovule par mois, gérer tout ça est donc plus compliqué. Ceci explique aussi pourquoi les hommes sont plus lents, ben oui, ça fatigue toute cette production ! Et surtout le gros problème était qu’intervenir sur la testostérone impliquait intervenir sur la pilosité, la musculature, etc. de l’homme et donc, en plus, de devenir infertile, Monsieur perdait toute sa virilité. Ballot ! Cette fois-ci ce serait différent, car le principal actif inhiberait la hyaluronidase, une enzyme qui est secrétée par les spermatozoïdes. Cette enzyme intervient lorsque le spermatozoïde entre en contact avec l’ovule, en l’aidant à dissoudre la paroi. Donc sans hyaluronidase pas de fécondation possible ! Youhou !

Et les questions marketing sont nombreuses concernant ce futur produit. Tout d’abord,  ce qui m’a plu dans cet article, c’est la mise en avant du principe très nature/bio/tradition de ce futur médicament. En effet, le chercheur indonésien à l’origine de cette découverte s’est inspiré de la pharmacopée traditionnelle de plusieurs ethnies papoues. Car pour la petite histoire, dans certaines ethnies ils autorisent le mariage même si la dot n’est pas complète, mais à la condition que le mari ne mette pas enceinte sa femme. Cette interdiction a tout naturellement amené à la découverte d’un contraceptif ! En attendant que la dot requise soit rassemblée le papa papoue mâche des feuilles de gendarusse. Et cela peut donc laisser présumer une forme alternative à la pilule, disons un chewing-gum contraceptif goût menthol que Monsieur serait moins susceptible d’oublier. Je suppose que les pharmacies et le public préfèrera un produit qui fasse un peu plus «scientifique» et médicamenteux et donc que ce sera sous forme de pilule. C’est dommage car on perdra le côté très «nature» qui est pourtant très à la mode et aurait pu faire un bon argument de vente. A côté la pilule féminine fait un peu peur, on sait moins comment ça fonctionne, on ne connait pas tellement les effets à  long terme car aucune ethnie papoue n’en consomme depuis des siècles… Une petite tisane de gendarusse tous les matins pour ces Messieurs ?

Ensuite ce qui m’intriguerait pas mal, ce serait de savoir qui serait à l’origine de l’achat ? La femme qui pousse son homme à prendre, enfin, en main la lourde tâche de penser quotidiennement à la contraception ? Ou est-ce que ce serait l’homme tout content de pouvoir, enfin, être sure qu’il n’aura pas de «bébé dans le dos» ? Et puis, comment les femmes vivront-elles de ne plus être les seules détentrices de ce pouvoir ? La pilule contraceptive avait été une revendication féminine qui inquiétait les hommes et qui a pris du temps avant d’être légalisé ; la contraception masculine pourrait, elle aussi, susciter des questions. Comment être sûr que Monsieur a effectivement arrêté son moyen de contraception lorsqu’on essaye de faire un enfant ? Si ce moyen de contraception devait être commercialisé, je demanderai à mon Homme de le prendre, mais je pense que malgré tout je n’arrêterai pas de prendre ma pilule. Et de Le remercier de la confiance qu’il me fait chaque jour ! Et de prévoir l’engueulade qu’il y aura quand il se rendra compte que je ne lui fais pas aussi confiance ! Mais si par malheur j’oublie un comprimé, ce serait vraiment pratique de se savoir malgré tout protégé ! (RAPPEL : le seul moyen d’éviter les maladies sexuellement transmissibles est le préservatif, avec la pilule on est seulement protégé des bébés !).  La question serait alors de savoir au bout de combien de temps ce serait efficace, étant donné qu’ils n’ont pas de réel cycle. Et je verrai bien la contraception masculine comme un moyen de palier aux oublies de sa copine.

Partager cet article

Repost 0
Published by Neïla - dans marketing
commenter cet article

commentaires

Line P 04/04/2011 17:15


C'est une idée géniale, enfin l'égalité entre les 2 sexes !! :D Super article Neila..


Neïla 17/04/2011 20:04



Pelin, Je réponds tard, désolé ! Un grand merci pour ton commentaire !



Présentation

  • : Neïlazblog
  • Neïlazblog
  • : Le blog de Neïla. http://neilazblog.over-blog.com/pages/Neilaz_--6150567.html
  • Contact

follow me on twitter2

Rechercher