Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 10:00

Sur le site des journées mondiales, on peut trouver tout plein de « journée » dont on ignorait même l’existence ! Certaines semblent bien utiles comme la Journée Mondiale du Sommeil qui aura lieu très prochainement (le vendredi 18 mars). Et il serait bien de fêter cette journée dignement ! Ou des plus sérieuses comme la Journée Mondiale des Orphelins du Sida qui aura lieu le 7 mai. Et puis il y en a d’autres comme la journée du pied, le 18 mai, qu’on ne saura pas trop comment célébrer ! Mais on trouvera bien en temps voulu ! L’avantage de toutes ces journées c’est que ça permet de trouver de bonnes petites idées d’articles ! Ainsi le 25 mars, obligé, j’écrirai un article, car ce sera la Journée de la Procrastination. Autant dire que j’aurai plein de choses à dire sur le sujet ! Et d’ailleurs je fêterai certainement cette journée en remettant au 26 la rédaction de mon article… ou au 27, oh et puis, il est trop tard maintenant ce sera pour le 25 de l’année suivante ! Ben oui, si j’épuise toutes les « journées » cette année, je ne me laisse plus rien pour l’année suivante. En s’imaginant que je tienne ce blog pendant aussi longtemps, bien sûr !

 

Alors pourquoi fêter la Journée Internationale des Droits des Consommateurs aujourd’hui ?

 

Le site ImageGen.ashx.jpg  nous indique que, depuis 1983, l’Association Internationale des Consommateurs «Consumers international»    célèbre cette journée le 15 mars. Car le 15 mars 1962 J.F. Kennedy prononça devant le congrès Américain un discours énonçant les 4 droits fondamentaux du consommateur :

- Droit à la sécurité

- Droit à l'information

- Droit de choisir

- Droit d'être entendu

 C’était la 1ère fois qu’un politicien formulait les besoins de cette catégorie de la population, dont tout le monde fait partie…. Depuis,  les points fondamentaux se sont développés et l’association en présente 8 qui sont :

 

- Le droit à la satisfaction des besoins essentiels. Ça semble très « socialiste » pour un groupe Américain ! Il s’agit ici d’avoir accès à des produits de base, des « biens et services essentiels » (essential goods and services), soit de la nourriture satisfaisante, des habits, un abri, des soins de santé (health care, mais dis donc !), l’éducation, des services publiques, l’eau, ainsi que des installations sanitaires. Ce 1er point semble plus un manifeste pour une qualité de vie décente et un Etat responsable qu’un point en faveur des consommateurs. Se pose la question : une personne qui s’est fait expulser, peut-elle défendre le droit à avoir un toit grâce aux droits des consommateurs ?

- Le droit à la sécurité. Et oui on remonte la pyramide de Maslow gentiment ! Ce droit comprend le droit d’être protéger contre certains produits, processus de production ou services qui pourraient nuire à la santé ou à la vie. Cela me donnerait envie de soulever la question des OGM ou de l’aspartame dont on ne connait pas (encore) les effets sur la santé…

- Le droit d’être informé. Le consommateur doit être informé afin d’avoir tous les éléments pour choisir, et ainsi être protéger contre des publicités mensongères ou malhonnêtes. Ce droit est sujet à des controverses comme le débat lorsqu’il a été autorisé d’inclure des graisses végétales dans le chocolat, car l’appellation "chocolat" imposait l’utilisation du beurre de cacao dans la composition comme seule source de graisse. Débat que j'ai beaucoup suivi ! Il est désormais plus difficile de savoir si on mange du "vrai chocolat" ou du faux (c'est à dire avec d'autres graisses que le  beurre de cacao).

- Le droit de choisir. Le consommateur doit pouvoir  choisir parmi une gamme de produits et de services qui lui sont offert lui permettant ainsi d’avoir des prix compétitifs et l’assurance d’une qualité satisfaisante. Ce droit se manifeste en grande partie par les lois de la concurrence ou antitrust. Pour information, en France nous sommes défendus par la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes). 

- Le droit d’être écouté (que le site a traduit en français par « le droit d’être représenté », formulation que j’apprécie moins). C’est, donc,  le droit du consommateur d'être représenté dans la réalisation et l’exécution de politiques gouvernementales, ainsi que dans le développement des produits et des services. Avec l’arrivée d'internet ce droit s’est imposé de lui-même, les marques craignant tellement le bad buzz  qu’elles sont toutes ouïe à tout ce qui se dit sur elles. Et ainsi est né le métier de Community Manager ! Et ceci justifie mon choix d’avoir conservé la formulation anglaise « le droit d’être écouté », car désormais les consommateurs n’ont plus besoin d’être représentés pour se faire entendre. Et on dit tous « Vive internet » !

- Le droit à la réclamation et à la compensation. Bon ben pas besoin de détailler à quoi cela correspond car la formulation est claire. Ceci dit, ce droit est aussi important pour les consommateurs qu’un avantage comparatif pour les marques qui mettent en avant leurs garanties produits plus ou moins longues, et autre « satisfait ou remboursé » …

- Le droit à l’éducation. Il s’agit ici du droit d’acquérir les connaissances et capacités nécessaires pour comprendre les informations sur les produits et services, ainsi que d’être au courant des droits fondamentaux des consommateurs et comment les défendre. Je participe donc en partie à cette éducation ! Par contre je ne peux pas vous éduquer sur ce qu’est le « piroctone olamine » dont j’ai apparemment des extraits dans mon shampoing !

- Le droit à un environnement sain. Nous avons donc le droit en tant que consommateurs, mais j’aurai plutôt dit en tant que citoyen, voir Être Humain (majuscules s'il vous plait !), de vivre et de travailler dans un environnement non-menaçant (non-threatening) pour notre bien-être, et celui des générations futures. Consumers International lutte donc pour que les Etats-Unis signe les traités internationaux relatifs à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et à la sauvegarde de la biodiversité.

 

Donc, pour conclure, consommateurs renseignez-vous ! Bientôt je saurai ce qu’est le « piroctone olamine » !

Cet article est bien long, et pourtant j’ai l’impression d’avoir rien mis tellement je me suis perdue dans le site de Consumers International qui aborde vraiment plein de sujets intéressants comme le développement durable, la lutte contre la malbouffe , etc. Pour cette journée l’association a décidé de mettre en avant le droit à des services financiers respectueux et adaptés, ainsi que l’importance d’une meilleure éducation et information dans ce domaine qui a entraîné la crise que nous vivons actuellement. 

 

carousel-logo-pattern.gif

Partager cet article

Repost 0
Published by Neïla - dans marketing
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Neïlazblog
  • Neïlazblog
  • : Le blog de Neïla. http://neilazblog.over-blog.com/pages/Neilaz_--6150567.html
  • Contact

follow me on twitter2

Rechercher